Soutien le 17 décembre pour Jean-Pierre

Publié le par le csfv49



Bonjour,

voici le deuxième procès de la série, pour refus de prélèvement ADN.

 

Les faucheurs (et le comité de soutien aux faucheurs volontaires) dénoncent le harcèlement dont ils sont victimes en tant que militants, et plus généralement la politique de persécution exercée par l'état à l'encontre des citoyens qui remettent en question le principe de fichage généralisé:

  •  
    • La gestion de ces fichiers est douteuse et ne constitue pas une preuve irréfutable.

    • Nous sommes solidaires de ceux qui refusent le prélèvement car elle prend tout citoyen pour un coupable en permanence.

 

Que signifie une société qui a peur de sa population, de législateurs qui ont peur des citoyens qui l'ont élu?

 

Le citoyen lanceur d'alerte de base est fiché, pisté, surveillé, soupçonné de mauvaises intentions, alors qu'il n'y a aucune transparence encore aujourd'hui pour certains procédés industriels comme les cultures OGM qui font prendre des risques aux générations suivantes.

Le conseil d'état a d'ailleurs redemandé au législateur de revoir sa copie en ce qui concerne l'information aux citoyens sur les OGM.

En attendant quand une société comme l'agrochimiste PIONEER contamine des champs conventionnels comme dans la Sarthe l'été dernier , on détruit le champ par ordre du préfet, et PIONEER ne rend aucun compte et n'est même pas fichée comme potentiellement dangereuse.

 

Leurs actions sont illégales mais légitimes, maintenant, à l'exemple du Préfet de la Sarthe,

elles sont devenues légitimes et légales.

 

Le délibéré du procès de Patricia, pour refus de prélèvement ADN, sera rendu le....18 janvier !!


Le Comité de Soutien aux Faucheurs Volontaires du Maine et Loire.

Publié dans A votre agenda

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article