Monsanto...et compagnie(s) !

Publié le par le csfv49

  • Round Up: Monsanto définitivement condamné pour "publicité mensongère"
 

   [ 15/10/2009 10:55 ] La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Monsanto, rendant définitive sa condamnation à 15.000 euros d'amende pour "publicité mensongère" sur le Round Up, premier désherbant au monde, a-t-on appris jeudi auprès de la Cour de cassation.

Le 26 janvier 2007, le tribunal correctionnel de Lyon avaitcondamné le géant américain de l'agrochimie et la société Scotts France, qui distribue le Round Up dans l'Hexagone, à chacun 15.000 euros d'amende.
Le 29 octobre 2008, la cour d'appel de Lyon avait confirmé cette condamnation, jugeant les dirigeants des deux structures coupables d'avoir
présenté l'herbicide comme "biodégradable" et laissant "le sol propre".
Les condamnés avaient alors formé un pourvoi en cassation, pourvoi qui a été rejeté le 6 octobre par la chambre criminelle de la Cour de cassation.
Le tribunal correctionnel de Lyon avait été saisi en 2001 à la suite d'un rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et d'une plainte des associations Eau et rivières de Bretagne et Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), parties civiles dans ce procès.
Principale matière active du Round Up, le glyphosate a été classé en 1991 "dangereux pour l'environnement", notamment aquatique, par les autorités européennes.

Dans un communiqué, l'association Eau et Rivières de Bretagne s'est félicitée de cette "victoire", en profitant pour demander "au gouvernement de respecter l'enjeu du Grenelle de l'environnement concernant les produits
phytosanitaires et notamment l'interdiction de toutes les publicités en faveur des pesticides destinés aux particuliers".

Monsanto dans le colimateur de l'antitrust

ST. LOUIS, Missouri — Le ministère de la Justice américain enquête sur Monsanto pour savoir si le semencier a violé les lois antitrust en tentant de s'assurer une emprise sur le marché des cultures OGM, a indiqué jeudi la société.

Monsanto a fourni depuis deux mois des éléments de réponse au ministère, notamment sur ses stratégies de marketing dans l'industrie des biotechnologies des semences. La compagnie, numéro un mondial du secteur, est critiquée pour sa mainmise notamment sur les semences de maïs et de soja. Elle contrôle aux Etats-Unis la plus grosse part du marché des semences de ces deux espèces utilisées par les agriculteurs, plaçant ses OGM% dans 96% du soja planté et 80% du maïs.

Le porte-parole de l'entreprise, Lee Quarles, soutient qu'elle n'a rien fait d'illégal et se montre coopérative avec les enquêteurs. Les critiques lui reprochent d'écraser la concurrence et de breveter le vivant.

Les deux principaux rivaux de Monsanto, Dupont et le suisse Syngenta, ont été entendus à titre de témoins des pratiques de leur concurrent. Deux Etats, Iowa et Texas, mènent aussi leur propre enquête sur les pratiques du numéro un mondial, basé à Saint Louis dans le Missouri.

 

* En plus : Infos sur les Pesticides

 

Un numéro de "que choisir" à acheter : le n° 474 d'octobre 4.20 € . Il vaut son pesant de cacahuètes.
Ou plutôt de molécules tueuses que tout un chacun peut acheter dans les magasins.
Vous y apprendrez comment certaines enseignes participent au bal de la grande mascarade:
    - en camouflant les étiquettes,
    - en conseillant d'acheter des grandes quantités de round up avant qu'il soit interdit,
    - en affirmant que les produits ne sont pas nocifs puisqu'ils sont homologués "c'est comme
 l'aspirine, il faut respecter les doses", 

et
    - en disant qu"il  vaut mieux ne pas en boire"....
Ben, s'ils veulent garder la clientèle, c'est quand même plus prudent!!!!!


* + d'infos encore en allant à la page, dans la rubrique: " Pratique / en savoir + "
                          -> Infos de septembre:

Les maïsiculteur européens réclament l'accès aux ogm contre la chrysomèle!

Des militants anti-OGM dénoncent aujourd'hui les variétés de tournesols tolérants aux herbicides. 



Une ONG dénonce une culture de soja contaminée aux OGM en Roumanie

Après les maïs OGM, la betterave ?

* Lin : l'UE en alerte après l'importation d'un lin OGM interdit via le Canada


* Les Monts d'Ardèche s'efforcent de devenir la 1ère zone française sans OGM

* Le maïs espagnol demande "l'asile agricole" à la France  
 

Publié dans Infos du monde !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article